INFORMATIONS COVID-19

Découvrez nos dernières informations et mesures relatives au Covid-19

Nos 5 indispensables

En rouge et blanc

Au pied des montagnes et à 25 kilomètres des côtes basques, le typique village d’Espelette intrigue les vacanciers qui viennent s’y promener : les ruelles composées de maisons traditionnelles rouges et blanches affichent fièrement des guirlandes de piments accrochées à leurs façades. Franchissez la porte d’une boutique pour y déguster du chocolat au piment … un vrai délice !

Au détour d’une rue, vous croiserez surement des joueurs de pelote basque. N’hésitez pas à vous arrêter quelques minutes pour comprendre les règles de ce jeu caractéristique du sud-ouest. Prenez quelques photos devant l’ancien château féodal qui sert aujourd’hui de mairie et si vous avez envie d’en apprendre d’avantage sur l’histoire du piment dans le monde, l’établissement abrite une exposition permanente sur le sujet.

Train Petite Vitesse

Montez à bord d’un train à crémaillère datant de 1924 pour relier le col de Ste Ignace au sommet de la Rhune culminant à 1000 mètres. Ses typiques wagons en bois aux grandes fenêtres vous permettent de jouir d’un panorama d’exception pendant l’ascension. Une fois arrivé, vous n’avez plus qu’à profiter de la vue sur la côte basque, la chaîne des Pyrénées et la vallée de la Bidassoa. Sur les versants des massifs vous risquez même d’apercevoir des Pottoks, des brebis Manech à tête rousse et même des vautours fauves. Sortez les appareils photos !

Il est possible de gravir le col à pied en 2h30 pour les plus sportifs et de redescendre en train. Pensez à prendre un pull car tout en haut l’air est plus frais et souvent la brume est au rendez-vous. Un dernier conseil, lorsque vous réservez vos billets en ligne faites bien attention à la météo car ils ne sont ni remboursables, ni échangeables.

Merveille naturelle

Une fois bravé les chemins escarpés ponctués de montées et de descente il ne vous restera qu’à franchir le pont en pierre et gravir les 241 marches creusées à flanc de roche pour atteindre le sommet de l’îlot sauvage. La légende veut que chaque visiteur qui gravit la crête doit faire sonner la cloche 3 fois et faire un veux.

Nichée tout en haut l’église San Juan ouvre ses portes uniquement en juillet et août et pour quelques célébrations annuelles. Vous n’aurez peut-être pas la chance de pénétrer à l’intérieur, mais le spectacle des vagues s’échouant sur les falaises devrait vous ravir tout autant. A marée basse, la mer s’esquive pour laisser apparaitre les rocher sculptés qui bordent l’île. Si vous avez bonne mémoire, les amateurs de Game of Thrones devraient y reconnaitre des images de la saison 7.

Un régal

En fin de journée, l’heure des tapas a sonnée ! Pour choisir un bar où déguster ces spécialités basques, rien de plus simple : si vous passez devant un comptoir vide, fuyez ! Si au contraire, la salle est pleine alors vous pouvez y rentrer les yeux fermés. L’idéal est de commencer votre « tapas tour » dans la vieille ville pour le plaisir des yeux et de vos estomac.

Accompagné d’un verre de sangria, commandez seulement quelques pintxos pendant votre premier arrêt, cela vous permettra de tester d’autres bars dans la soirée. On vous recommande d’essayer les spécialités de la ville à base d’anchois, les brochettes de gambas, une « ration » de risotto aux champignons, et ne manquez pas la raviole de langoustine de chez Borda BERRI.

Into the Wild

La randonnée de 4km aller-retour vous emmène dans les profondeurs de la forêt offrant un paysage féérique, à la frontière du réel. Le parcours est semé de passerelles aménagées qui longent la roche à plusieurs mètres de hauteur. Vous passerez également à travers un tunnel creusé dans la montagne qui n’est pas éclairé donc n’oubliez pas de tenir la rambarde pour vous guider.

Tout au long du parcours vous pourrez contempler de superbes piscines naturelles à l’eau cristalline Vers la fin du sentier vous tomberez nez à nez avec une immense cascade de 20 mètres de haut qui jaillit depuis une cavité mystérieuse creusée dans la paroi rocheuse. Un peu plus loin, la grotte du lac vous offre un spectacle étonnant composé de stalagmites et stalactites

Le p'tit +

Les Randonneurs

Long de 54 kilomètres le sentier du Littoral parcourt la côte basque de Bidart à San Sébastian en passant par St Jean de Luz. Conseil d’ami, marchez dans le sens Guétary-Hendaye car le panorama est encore plus époustouflant. Et pour le retour, n’hésitez pas à prendre le train ou le bus car 54 km ça use les baskets !

Le Pays Basque c'est :

170producteursde piments d'Espelette
20974mètres carrésde territoire franco-espagnol
150kilomètresde côte sauvage

Et si c'était votre prochainMeilleur souvenir de vacances ?