Nos 5 indispensables

Entre mer et montagnes

La destination idéale pour les amateurs de farniente sur la plage et les sportifs aguerris. La ville de Porto Vecchio est séparée en 2 : vous trouverez la ville haute et en contrebas le port. Pour pénétrer dans la citadelle empruntez la somptueuse porte Génoise. Pour découvrir la ville, le mieux est d’errer dans les ruelles et d’ouvrir grands les yeux. Vous finirez par trouver l’église de St Jean Baptiste. Pour une vue panoramique sur le golfe de Porto Vecchio, grimpez sur la terrasse du Bastion de France : le paysages est à couper le souffle !

Si vous avez envie de vous rafraichir après une journée de visite, rendez-vous sur la plage de Santa Giulia. Etant moins fréquentée que ses consœurs, c’est l’endroit idéal pour « chiller » sur un petit ponton en bois qui s’avance sur la mer.

Une vue vertigineuse

Taillé dans le granit rouge, ce site grandiose culminant à 1243m, est situé dans le Parc Naturel Régional Corse. Leur forme et couleur si particulière détonne avec la forêt verdoyante qui entoure les Aiguilles. Plusieurs randonnées situées sur le célèbre GR20 existent pour découvrir cette merveille de la nature. Il faut compter 5h d’efforts assez intense pour la plus grande boucle contre 2h pour la plus facile qui vous emmène jusqu’au Trou de la Bombe. Vous croiserez certainement des cochons ou des chèvres sur le bord de la route. De nombreuses cascades bordent le chemin, c’est parfait pour s’asseoir et se rafraîchir.

Chaussez vos baskets et n’oubliez pas bouteilles d’eau et crème solaire. Bon à savoir, en cas de risque d’incendie, la route entre le col et Solenzara est fermée.

Se la couler douce

3h de descente canyoning dans l’une des plus belles rivières de Corse, la Sulinzara. Le canyon de la Vacca est certainement le plus sportif et le plus sauvage de Bavella. Vous rencontrerez sur votre parcours de nombreux saut de 2 à 9 mètres qui ne sont pas obligatoires mais aussi des toboggans naturels sculptés dans la roche. Pendant le long rappel d’une quinzaine de mètres vous aurez l’impression de voler dans les airs. C’est un vrai plaisir de se laisser porter par le courant de ces eaux limpides et de se baigner dans ses vasques parfois très profondes.

De nombreuses sorties sont organisées par des entreprises de canyoning du coin. Des combinaisons néoprènes ainsi qu’un baudrier et un casque vous seront fournis mais pensez à prendre un maillot de bain et une paire de vieilles baskets.

Les doigts de pied en éventail

Plage paradisiaque de sable fin bordée de dune et de roches rouges. Palombaggia est certainement la plus belle plage du sud de la Corse avec sa mer bleue cristal et son sable blanc immaculé. Elle est particulièrement appréciée par les familles en raison de la faible profondeur de l’eau mais aussi pour ses pins environnants qui protègent les enfants des rayons du soleil. Pour plus d’intimité, on vous conseille d’enjamber les quelques rochers qui sont situés aux extrémités de la plage.

Pour vous garer, n’hésitez pas à aller tout au bout du parking payant car des places de stationnement gratuites s’y cachent.

Une parenthèse nature

Perché à 850 mètres d’altitude, le village de l’Ospédale vous offre une vue magnifique sur le golfe de Porto Vecchio. Si vous montez plus haut jusqu’à la forêt, de nombreuses activités vous y attendent : accrobranche, promenade à cheval, Via Ferrata, … Niché au milieu des pins, le lac artificiel de l’Ospedale constitue la principale réserve d’eau de Porto Vecchio. Vous pourrez même vous y rafraichir après avoir pique-niqué au bord de l’eau. En été, le lac asséché laisse place à un véritable décor lunaire entremêlé de souche d’arbres.

À proximité du barrage, un sentier vous emmène jusqu’à la spectaculaire cascade de Piscia Di Gallu. Cette chute d’eau qui jaillit d’un mur minéral à 70m de hauteur vaut vraiment le détour. Attention à l’arrivée, la descente est assez raide mais équipée.

Le p'tit +

La Cité du sel

Ce surnom donné à Porto Vecchio résulte de l’expansion des marais salants entre 1795 et 1815. Ces salines uniques en Corse s’étendent désormais sur une dizaine d’hectares et servent notamment au salage des routes, à la chloration des piscines et à la consommation de la population. Elles produisent environ 900 tonnes de sel par, r��coltées d’août à septembre.

Le Belvédère de Porto Vecchio c'est :

733hectaresde forêt domaniale
35kilomètresde plages paradisiaques
20eurosle kilo de tomme de brebis

Et si c'était votre prochainMeilleur souvenir de vacances ?