Soirée hypnose au camping : il avoue avoir payé son séjour avec de faux chèques vacances et repart menotté

C'est avec les menottes aux poignets que Pierrick a quitté le camping...

Insolite – Pierrick, 43 ans, chauffeur livreur à Venizel, dans l’Aisne, ne pensait certainement pas que sa participation à la soirée hypnose du camping allait brusquement mettre un terme à ses vacances. 

La nuit a été courte pour Pierrick et sa famille. Après avoir été entendu une bonne partie de la nuit par les gendarmes de Faissel sur Mer, ce chauffeur livreur originaire de l’Aisne a été prié par la direction du camping de plier bagage aussi vite que possible. La raison du courroux ? Au cours d’une soirée hypnose organisée par l’établissement, l’homme aurait avoué avoir réglé son séjour avec de faux chèques vacances…

C’est avec une certaine empathie que ses voisins l’aident à plier bagages. Avant de reprendre la route en direction de l’est de la France, l’individu de 43 ans nous a brièvement raconté le déroulement de la soirée. Alors qu’il assistait, confortablement installé autour d’une table avec sa femme et ses deux enfants, au spectacle d’hypnose organisé par le camping, il est prié, comme d’autres vacanciers dans la foule, de rejoindre la scène.

« C’est là que les ennuis ont commencé » nous raconte Pierrick qui avoue pourtant ne plus rien se souvenir de la soirée. « Ce sont même les gendarmes qui m’ont expliqué la raison de ma présence au poste, après m’avoir jeté un seau d’eau sur la tête pour me sortir de l’hypnose dans lequel j’étais toujours plongé ! ».

« Cela fait plus d’une dizaine d’années que je paye mes vacances de cette façon »

Une fois fascinés, Pierrick et ses compères de scène auraient été soumis à plusieurs numéros qui n’ont pas manqué de divertir le public. Mais c’est à la fin du spectacle que les choses ont dégénéré puisque l’hypnotiseur a souhaité clôturer son show en posant tour à tour quelques questions embarrassantes aux quatre personnes présentes sur la scène.

« Quand mon tour est venu », poursuit Pierrick, « il [ndlr : l’hypnotiseur] m’aurait demandé quel était mon dernier secret en date. C’est là que j’ai avoué avoir réglé mon séjour avec de faux chèques vacances ». Une étonnante confession qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, le gérant du camping s’en allant sur le champ vérifier les dires du malheureux contrefacteur.  

« Cela fait plus d’une dizaine d’années que je paye mes vacances de cette façon » nous admet-il, « et c’est la première fois que je me fais prendre… ». Pas très orthodoxe, la méthode ayant permis de mettre au grand jour la duperie a poussé le gérant du domaine à ne pas porter plainte. « Un soulagement » pour Pierrick, qui devra tout de même, en arrivant chez lui, remettre à la gendarmerie l’ensemble du matériel lui permettant d’imprimer à sa guise de faux chèques vacances…

Vous venez de lire une histoire non confirmée de l'une de nos sources les moins fiables. Ne croyez pas tout ce que vous lisez...

Partagez sur