Poutine annonce sa démission après s’être offert quelques jours de vacances dans un camping du sud de la France !

Le camping, ça vous change un homme !
Décidemment, la France et sa diplomatie ont plus d’un tour dans leur sac lorsqu’il s’agit de régler les problèmes du monde ! Que ces messieurs de l’ONU soient bien attentifs car c’est une véritable leçon de vivre ensemble dans la paix, la joie et la bonne humeur qu’un camping du sud de la France vient de leur infliger. En effet, après avoir accueilli le président russe Vladimir Poutine pendant plusieurs jours, ce dernier s’en est retourné complètement transformé au Kremlin. Il vient d’annoncer sa démission et, dans un dernier geste d’apaisement politique, appelle les troupes russes engagées en Ukraine à rentrer au pays. 

Qui aurait pu imaginer qu’un camping du sud de la France puisse à ce point transformer l’un des hommes les plus puissants de la planète ? C’est pourtant ce qu’a réussi un hôtel de plein air classé 5 étoiles et situé au bord de la Méditerranée, sur le territoire de la station balnéaire d’Argelès sur Mer, dans le département des Pyrénées Orientales !

Après quelques jours de repos dans cette villégiature de rêve, où le confort des hébergements et la qualité des infrastructures se conjuguent avec l’atmosphère et l’ambiance si particulière des campings hexagonaux, le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, vient en effet d’annoncer coup sur coup sa démission ainsi que son retrait de la vie politique russe et internationale. Avant cela, il avait ordonné le retrait des troupes russes engagées sur le front ukrainien et émis le souhait qu’une solution politique et pacifique au conflit soit trouvée rapidement.

D’après le directeur de l’établissement dans lequel a séjourné le président russe, qui a préféré garder l’anonymat, « En partant, Monsieur Poutine m’a confié avoir passé les meilleures vacances de sa vie. Chaque soir, lui et sa femme sont venus assister aux spectacles que nous organisions. Ils rigolaient avec les autres vacanciers et semblaient en effet passer du bon temps ! Mais jamais je n’aurais pensé qu’il puisse démissionner en rentrant dans son pays ! ». 

Pourtant, à y regarder de plus près, plusieurs signes annonciateurs auraient dû mettre la puce à l’oreille du gérant du camping. « Après l’état des lieux de sortie, il m’a demandé si nous étions ouvert à l’année. Je lui ai dit que non, mais que s’il le souhaitait, nous pouvions faire une exception pour lui et sa femme ! C’était bien évidemment une boutade. Nous fermerons les portes comme prévu à la fin Septembre ». Le visage de Vladimir Poutine étant particulièrement impassible, le directeur admet ne pas savoir si le président russe a compris l’ironie de sa réponse ou s’il l’a réellement pris au sérieux.

Pour Murielle, chef réceptionniste du camping, « le séjour de Monsieur Poutine dans notre établissement l’a complètement transformé. Je ne suis pas surprise de sa décision et je pense d’ailleurs avoir ma part de responsabilité dans sa démission. En effet, lorsqu’il est arrivé, nous l’avons installé dans le plus beau mobil home de notre établissement. Il a rapidement sympathisé avec ses voisins, un couple originaire de Bretagne et un autre du nord de la France. Pour être tout à fait franche avec vous, nous les entendions prendre l’apéro de l’autre côté du camping ! Ils jouaient à la pétanque et au palet toute la journée, dans une ambiance on ne peut plus conviviale. Après ça, comment pouvez-vous encore avoir envie de faire la guerre ? »

Une question qui mérite en effet d’être posée.

Vous venez de lire une histoire non confirmée de l'une de nos sources les moins fiables. Ne croyez pas tout ce que vous lisez...

Partagez sur