Moral des ménages en berne : l’Etat invite les français à se rendre plus souvent au camping

Pour le gouvernement, le camping est LA solution pour remonter le moral des ménages

C’est l’une des conséquences inattendues du dernier rapport trimestriel sur l’état du pays, publié lundi dernier par l’INSEE. Alors que le moral des ménages, indicateur ô combien important pour déterminer l’état de santé de l’économie nationale, est en baisse pour le huitième trimestre consécutif, le gouvernement appelle les français à se rendre plus souvent au camping. D’après le porte-parole de Matignon, il s’agit là de la dernière solution pour que les français retrouvent bonheur, joie de vivre, et envie de consommer…

Après deux années consécutives de baisse du moral des ménages, le gouvernement semble enfin décider à sortir l’artillerie lourde… Pour redonner un peu d’allant à une France plongée dans la déprime, le Premier Ministre s’est rendu hier à l’Assemblée Nationale pour informer les députés qu’une nouvelle politique sera bientôt mise en œuvre par son gouvernement. Celle-ci vise à influencer les français pour qu’ils se décident à passer plus souvent leurs vacances au camping.

D’après Matignon, seul le camping est aujourd’hui capable de redonner de la joie de vivre aux français. Heureux et comblés par les bienfaits de l’hôtellerie de plein air, ces derniers ne manqueront pas de retrouver l’envie de consommer et cela devrait donc avoir pour impact une relance de l’économie, actuellement et depuis quelques temps maintenant en panne de croissance.

Pour arriver à cette fin, le gouvernement compte mettre en place un dispositif fiscal pour le moins incitatif puisque l’ensemble des contribuables français pourront à l’avenir déduire de leurs impôts les frais et dépenses liés aux vacances qu’ils auront passées au camping.

De fait, le Premier Ministre prévoit qu’avec cette mesure, le nombre de campeurs français devrait au moins doubler de volume, pour atteindre dès l’année prochaine les 12 millions de personnes.

Enfin, pour faire connaitre cette mesure au plus grand nombre, le gouvernement prévoit d’investir près de 50 millions d’euros dans une campagne de communication qui devrait être déclinée à grande échelle sur de nombreux supports.

Vous venez de lire une histoire non confirmée de l'une de nos sources les moins fiables. Ne croyez pas tout ce que vous lisez...

Partagez sur