D’après Michel Cymes, le camping pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé


On le savait convivial, abordable et facteur de mixité sociale. Désormais, lorsque l’on souhaitera parler du camping, il ne faudra pas oublier de citer ses bienfaits sur la santé ! Et oui, aussi incroyable que cela puisse paraitre, l’hôtellerie de plein air aurait en effet, d’après le célèbre docteur Michel Cymes, animateur du Journal de la Santé sur France 5, des vertus bénéfiques sur notre organisme. Au point d’augmenter l’espérance de vie ?

Michel Cymes, célèbre animateur du Journal de la Santé, n’est jamais le dernier lorsqu’il s’agit de plaisanter. Ses facéties n’en finissent plus de faire rire les téléspectateurs, de même que les personnes qui l’entourent sur le plateau, à commencer par Marina Carrère d’Encausse, co-présentatrice de l’émission et dont les fous rire font à chaque fois le bonheur du Zapping. Pourtant, ce que Michel Cymes vient aujourd’hui d’annoncer n’a cette fois ci rien d’une blague.

D’après le plus télégénique des ORL français, le camping pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé et sur l’espérance de vie. Alors que les hôtels de plein air qui parsèment l’hexagone sont connus pour l’atmosphère conviviale et paisible qui s’en dégage, pour les côtés abordables et pour être un facteur de mixité sociale, cette nouvelle vient confirmer une chose. Les campings ne cesseront donc décidemment jamais de nous surprendre !

Pourtant, en écoutant l’argumentaire de Michel Cymes, cela n’a rien d’illogique. Les bienfaits de la vie en plein air ont en effet été maintes et maintes fois prouvés. Si les campeurs respectent scrupuleusement les règles qui régissent l’exposition au soleil, c’est-à-dire s’ils évitent de s’exposer trop longtemps, notamment aux heures les plus chaudes de la journée, s’ils utilisent une crème solaire dotée d’un indice correspondant à leur type de peau et s’ils renouvellent les applications régulièrement, ces personnes vont pouvoir maximiser les effets bénéfiques de la lumière solaire chez l’homme, notamment par l’intermédiaire d’une abondante production de vitamine D.

Sans en dresser la liste compète, les effets bénéfiques sur le corps humain de la vitamine D sont aussi nombreux que variés. De la prévention de certains cancers, du diabète et de certaines maladies impliquant le système immunitaires aux bienfaits sur la santé osseuse, la vitamine D est un ingrédient indispensable à la longévité.

Par ailleurs, les observations scientifiques qui ont pu être menées dans des campings ont permis de mettre en avant une réduction importante du stress. La pratique du sport étant également plus importante lors d’un séjour au camping qu’à l’accoutumée, ces deux facteurs ont une incidence directe sur la bonne santé du système cardiovasculaire.

Ces facteurs, combinés à une meilleure nutrition et hygiène de vie (le temps libre libère l’envie de cuisiner, les contraintes du camping entraine une diminution de la consommation d’aliments surgelés et de plats préchauffés, la consommation de fruits et légumes est plus importante qu’à l’accoutumée, etc.) permettent in fine d’améliorer la santé des vacanciers adeptes du camping, et par conséquent d’augmenter leur espérance de vie ! La logique de Michel Cymes est donc implacable et la question que l’on peut maintenant se poser est de savoir pourquoi la Sécurité Sociale ne conseille pas aux français de partir plus souvent en camping ?

Vous venez de lire une histoire non confirmée de l'une de nos sources les moins fiables. Ne croyez pas tout ce que vous lisez...

Partagez sur