La Sécurité Sociale va bientôt rembourser les séjours au camping pour les personnes souffrant de dépression

Rien de tel qu'un séjour au camping pour sortir d'une dépression et retrouver la joie de vivre !

Voilà une nouvelle qui ne devrait pas manquer de donner un peu de baume au cœur aux trois à quatre millions de français qui sont atteints de dépression. La sécurité sociale vient en effet d’annoncer qu’à partir de 2017, les médecins seront autorisés à prescrire des séjours en camping aux personnes à qui l’on a diagnostiqué une dépression nerveuse. Ces séjours seront intégralement remboursés par la CPAM, qui compte sur les effets miraculeux des vacances en plein air pour diminuer la consommation d’anti dépresseurs et ainsi équilibrer ses comptes.

Le Gouvernement aurait-il enfin trouvé une solution au problème de la surconsommation d’antidépresseurs dans les foyers français et, par-delà, réduire le déficit abyssal de la Sécurité Sociale ? C’est en tout cas ce que laisse entendre un communiqué publié tard hier soir par le Ministère de la Santé et qui ne devrait pas manquer de faire parler de lui dans les prochains jours. 

Ce communiqué nous informe en effet qu’à partir de 2017, les médecins seront autorisés à prescrire des séjours en camping aux personnes souffrant de dépression nerveuse. Une mesure qui, toujours d’après ce communiqué du Ministère de la Santé, aurait pour conséquence de redonner aux patients « envie et joie de vivre », de sorte qu’ils n’auraient plus à consommer autant d’antidépresseurs.

Ces séjours ne pourront être prescrits que pour une durée limitée à trois semaines et ne pourront être renouvelés que quatre fois maximum. Un laps de temps jugé assez important par les professionnels du Ministère de la Santé pour que les bienfaits du camping puissent avoir des conséquences visibles sur la santé et le bien-être des patients. 

Vous venez de lire une histoire non confirmée de l'une de nos sources les moins fiables. Ne croyez pas tout ce que vous lisez...

Partagez sur